Image

Quelle joie pour nous, chrétiens, car la permission de célébrer de nouveau la messe en public correspond avec le premier dimanche de l’Avent.

Aujourd’hui, nous sommes entrés dans le temps de l’Avent. On a l’impression que le mot « Avent » signifie « avant Noël ». C’est un peu vrai, mais ce n’est pas la véritable explication du mot ! En latin, « Avent » signifie « arrivée, venue ». Cette arrivée, c’est celle de Jésus. Dieu l’a envoyé auprès des hommes pour se faire tout proche d’eux. La période de l’Avent, c’est donc le temps pendant lequel on se prépare à célébrer cette venue de Jésus parmi nous.

Durant ce temps, nous nous souvenons de la venue de Jésus sur terre il y a deux mille ans et de sa présence à nos côtés aujourd’hui encore.

L’Avent commence le quatrième dimanche avant Noël et dure à peu près un mois. Pendant cette période, on achète le sapin, on installe la crèche, on décore la maison, on prépare des cadeaux, on pense au menu de la fête… et on essaie aussi de se rapprocher de Jésus, et de préparer son cœur à l’accueillir quand Noël sera enfin là.

Pendant l’Avent, on prie, on réfléchit, et on essaie d’agir pour vivre en paix avec ceux qui nous entourent. L’Avent est un temps de joie pour nous préparer à célébrer la naissance de Jésus.

Que fait on pour préparer ces fêtes de Noël ? On met un sapin dans la maison. Pourquoi un sapin ? Le sapin reste vert même en plein hiver : il symbolise l’arbre de vie, celui
du Paradis dans la Bible.
Nous le décorons avec des boules et des guirlandes. L’étoile que l’on pose en haut du sapin rappelle celle que les Rois mages ont suivie pour rendre visite à Jésus.

Et puis on fait une crèche
Dans la Bible, on peut lire que Jésus est né dans une crèche, une sorte d’étable ou de grange. Jésus n’est pas né dans un hôpital ou dans une belle maison. Dieu voulait nous montrer qu’il était proche de chacun, y compris des plus pauvres. C’est aussi pour cela que les premiers a être prévenus de la naissance de Jésus, ce sont les bergers. À l’époque, les bergers étaient des personnes très pauvres, qui vivaient à l’écart de la société.

Au XIIIe siècle, pour célébrer Noël, saint François d’Assise a eu l’idée de représenter la naissance de Jésus avec des personnes réelles, sous forme de petits spectacles que l’on a appelés « crèches vivantes ». On a ensuite représenté ces scènes avec des petits personnages, et chaque famille a ainsi pu faire sa crèche dans sa maison

Après avoir préparer la maison pour accueillir cette belle fête de Noël, il faut préparer nos cœurs à la venue de Jésus.
Le temps de l’Avent, c’est aussi :

Un temps d’attente car nous avons le désir que Jésus revienne. IL a promis qu’il reviendrait alors nous l’attendons dans la confiance et la fidélité.

Un temps d’espérance: car nous savons que lorsque Jésus reviendra, notre monde sera meilleur, un monde rempli d’amour : il n’y aura plus de malheur, nul part!

page1image14997888 page1image14992320

Un temps de préparation: nous préparons notre cœur en enlevant de nos vies tout ce qui déplait à Dieu. Nous faisons de la place pour que l’Esprit Saint puisse venir habiter, circuler en nous.
Nous faisons attention à nous-mêmes: à nos faits, nos gestes, nos paroles.

Nous faisons attention aux autres: aux plus petits, aux exclus, aux malades, aux isolés, à nos proches,… L’espérance de Noël nous devons la partager.

Vous l’avez compris. Tous ces préparatifs de Noël, extérieurs ou intérieurs ne cherchent qu’une seule chose : montrer à Dieu que nous l’aimons, que nous voulons qu’il revienne parmi nous comme il y deux mille ans, mais aussi montrer au monde qu’un temps de bonheur, de paix viendra bientôt et qu’il faut s’y préparer.

Je vous souhaite que Jésus soit vraiment au cœur de ces fêtes de Noël qui approchent.

Leave a Reply

Dernières actualités

Actualités