Chers parents et chers jeunes

Depuis l’arrivée de ce virus, notre rythme de vie est complètement bouleversé. Pour éviter la contagion, on nous demandé de mettre de plus en plus de distance entre nous jusqu’à rester confiner à notre domicile.
Face à cette situation inquiétante, les réactions sont différentes :

-Les supermarchés ont été pris d’assaut pour y faire des provisions en quantité déraisonnable laissant les rayons vides pour les suivants.
-des vols de masques chirurgicaux dans les cliniques et les hôpitaux entrainant un manque pour personnel soignant.

Autant d’actes déraisonnables qui manifestent l’égoïsme, « le chacun pour soi » et la fermeture de cœur.
Mais cette crise suscite également des élans de générosité et de solidarité : -des voisins s’entraident pour les courses

-des infirmiers ou médecins retraités remettent la blouse blanche pour venir en aide aux malades
Deux options de vie s’offrent à nous pour ce temps d’épreuve : le repli sur soi ou le don de soi. Nous savons ce que Jésus a choisi.

D’ailleurs, c’est le chemin que l’Eglise nous invite à suivre pendant ce temps de carême :
-La prière qui est le don de son temps à Dieu.
-Le partage qui est le don de ses biens aux autres.

Bloqué chez nous, nous ne manquons plus de temps ; alors profitons-en pour revenir à Dieu dans la prière. Reconnaissons que nous sommes peu de choses et que nous avons besoin de son soutien ; adressons-lui notre prière pour notre monde, pour les malades et ceux qui les soignent, pour les morts et leur famille. Saisissez également ce temps pour vous retrouvez entre vous, parents et enfants, dans l’écoute et le partage d’activités.

Je vous souhaite de passer ce temps difficile avec patience et la confiance. De tout mal, il peut sortir un bien, si cela est vécu en Dieu.
Je prie pour vous.

A bientôt
Père Stéphane Forbras

Leave a Reply

Dernières actualités

Actualités